Barbara

L'Île aux Mimosas

Il y a si peu de temps entre vivre et mourir
Qu'il faudrait bien pourtant
S'arrêter de courir
Toi que j'ai souvent cherché
A travers d'autres regards
Et si je t'avais trouvé
Et qu'il ne soit pas trop tard
Pour le temps qui me reste à vivre
Je stopperais mon piano ivre
Pour pouvoir vivre avec toi
Sur ton île aux mimosas
Et comme deux chevaux courant dans la prairie
Et comme deux oiseaux volant vers l'infini
Et comme deux ruisseaux cherchant le même lit
Nous irions dans le temps
Droits comme des roseaux
Quand sous le poids des ans
Nous courberions le dos
Ce serait pour mieux boire
Ensemble à la même eau
Et si tu m'avais cherchée
De soir en soir de bar en bar
Imagine que tu m'aies trouvée
Et qu'il ne soit pas trop tard
Pour le temps qu'il me reste à vivre
Stopperais-tu ta vie ivre
Pour pouvoir vivre avec moi
Sur ton île aux mimosas
Nous aurions la fierté des tours de Cathédrales
Et nous serions plus près
Du ciel et des étoiles
Nous saurions le secret des aurores boréales
Il y a si peu de temps entre vivre et mourir
Qu'il faudrait bien pourtant
S'arrêter de courir
Toi que j'ai souvent cherché
A travers d'autres regards
Et si l'on s'était trouvé
Et qu'il ne soit pas trop tard
Pour le temps
Oh, le temps qu'il me reste
Je voudrais vivre avec toi
Sur ton île aux mimosas.

(Luc Plamondon/Barbara)