BARBARA

Là-bas

Là-bas, rien n'est comme ici,
Là-bas tout est différent,
Pourtant, les chats aussi sont gris,
Et les lilas blancs sont blancs,
Mais l'amour, s'il est l'amour,
N'a ni de pourquoi, ni de comment,
Et les fleurs des jardins, tout autour,
Chantent doucement aux enfants,
Là-bas, là-bas,
De l'autre côté du mirroir,

Là-bas, rien n'est comme ici,
Là-bas tout est autre chose,
Pourtant, un lit, aussi, est un lit,
Et une rose, une rose,
La beauté qui est beauté,
N'a ni de faux semblant, ni de fort,
Et les douces brises embaumées,
Accompagnent l'oiseau qui dort,
Là-bas, là-bas,
De l'autre côté du mirroir,
Là-bas, là-bas,
De l'autre côté du mirroir,

Là-bas, rien n'est comme ici,
Là-bas, tout est autrement,
Pourtant, la vie, aussi, est la vie,
Et le vent, aussi, le vent,
La mort, si elle est là-bas,
Mais la mort n'existe plus,
Car, depuis longtemps déjà, elle dort,
Seule, paisible, au fond d'un bois,
Là-bas, là-bas,
De l'autre côté du mirroir,
Là-bas, là-bas,
De l'autre côté du mirroir,

J'aimerais tant qu'on m'y porte,
Qu'on s'y voit, qu'on y passe,
Oh, oh que je voudrais que l'on m'y porte,
Avant que quelqu'un ne le casse,
Là-bas, là-bas,
De l'autre côté du mirroir,
Là-bas, là-bas,
De l'autre côté du mirroir,

J'aimerais tant qu'on m'y porte,
J'aimerais tant qu'on y passe,
Là-bas, là-bas,
Là-bas, là-bas,
Là-bas, là-bas...

(Barbara/F. Wertheimer, Editions Marouani)

Vocabulaire
le lilasder Flieder
embaumé wohlriechend
paisiblefriedlich