BARBARA

A mourir pour mourir

A mourir pour mourir,
Je choisis l'âge tendre,
Et partir pour partir
Je ne veux pas attendre,
Je ne veux pas attendre,

J'aime mieux m'en aller,
Du temps que je suis belle,
Qu'on ne me voit jamais
Fanée sous ma dentelle,
Fanée sous ma dentelle,

Et ne venez pas me dire,
Qu'il est trop tôt pour mourir,
Avec vos aubes plus claires,
Allez donc vous faire lanlaire,

J'ai vu l'or et la pluie,
Sur les forêts d'automne,
Les jardins alanguis,
La vague qui se cogne,
La vague qui se cogne,

Et je sais, sur mon cou,
La main nue qui se pose,
Et j'ai su, à genoux,
La beauté d'une rose
La beauté d'une rose,

Et tant mieux s'il y en a,
Qui, les yeux pleins de lumière,
Ont préféré les combats,
Pour aller se faire lanlaire,

Au jardin du bon dieu,
Au fond, quelle importance,
Qu'on s'y couche, amoureux,
Ou tombé pour la France,
Ou tombé pour la France,

Il est d'autres combats,
Que le feu des mitrailles,
One ne se blesse pas,
Qu'à vos champs de bataille,
Qu'à vos champs de bataille,

Et ne comptez pas sur moi,
S'il faut soulager mes frères,
Et, pour mes frères, ça ira,
J'ai fait ce que j'ai pu faire,

Si c'est peu, si c'est rien,
Qu'ils décident eux-mêmes,
Je n'espère plus rien,
Mais je m'en vais sereine,
Mais je m'en vais sereine,

Sur mon long voilier noir,
La mort pour équipage,
Demain, c'est l'au revoir,
Je quitte vos rivages,
Je quitte vos rivages,

Car, mourir pour mourir,
Je ne veux pas attendre,
Et partir pour partir,
Je choisis l'âge tendre...

(Barbara/Barbara, Éditions Métropolitaines)